Passer la navigation du site

Candidat formé hors Canada

Diplômés hors Canada et entente ARM Québec-France

Au Québec, la profession de technologiste médical est une profession règlementée par la Loi, et toute personne qui désire l’exercer doit détenir un permis d’exercice délivré par l’Ordre professionnel des technologistes médicaux du Québec (OPTMQ).

Tout candidat qui demande à être inscrit au Tableau de l’Ordre doit être détenteur de l’équivalent d’un diplôme d'études collégiales en Technologie d’analyses biomédicales (TAB) comportant un minimum de 2 850 heures de formation, dont au moins 2 190 heures de formation spécifique à la technologie d’analyses biomédicales ou d’une formation reconnue comme équivalente.

Les candidats français bénéficient d’un arrangement de reconnaissance mutuelle entre la France et le Québec (ARM Québec-France) qui facilite la reconnaissance des compétences des technologistes médicaux français qui voudraient pratiquer au Québec. 

Étude de dossier

  • Lorsque votre demande d’admission sera dûment remplie, que vous aurez acquitté les frais requis et qu'elle sera envoyée, vous recevrez une confirmation de la réception de votre dossier de candidature par l'Ordre.
  • L’agente à l’admission vérifiera si votre dossier de candidature est complet. S’il ne l’est pas, elle communiquera avec vous par courriel.

Le comité d’admission a pour mandat d’étudier les demandes de reconnaissance d’équivalence et les demandes ARM Québec-France. Le comité rend une décision dans les 90 jours suivant la date de réception de la demande dûment remplie.

 


commencez votre demande d'admission 

FAQ

Pour être reconnu équivalent, un diplôme délivré hors du Québec doit attester que le niveau de connaissances et d’habiletés d’un candidat est équivalent à celui acquis par le titulaire d’un diplôme donnant ouverture au permis de l’Ordre.

L’équivalence est reconnue si le diplôme a été obtenu au terme d’études de niveau collégiale (DEC) d’études en Technologie d’analyses biomédicales (TAB) comportant :

Si le diplôme a été obtenu plus de cinq ans avant la date de demande, et que les connaissances et habiletés qu’il atteste ne correspondent plus, compte tenu du développement de la profession, vous bénéficiez d’une équivalence de la formation si vous avez atteint le niveau de connaissances et d’habiletés requis.

Pour évaluer l’équivalence de la formation, l’Ordre tient compte des éléments suivants :

  • la nature et la durée de l’expérience de travail en laboratoire clinique ;
  • le fait que le candidat détienne un ou plusieurs diplômes en technologie d’analyses biomédicales ou dans un domaine connexe ;
  • la nature des cours suivis, leur contenu et les résultats obtenus ;
  • la nature et le contenu des stages de formation supervisés effectués en technologie d’analyses biomédicales ;
  • la nature et le contenu des autres activités de formation ou de perfectionnement suivies.

Pour obtenir un permis de technologiste médical de l’Ordre, le Règlement sur la délivrance d’un permis de technologiste médical de l’Ordre professionnel des technologistes médicaux du Québec pour donner effet à l’arrangement conclu par l’Ordre en vertu de l’entente entre le Québec et la France en matière de reconnaissance mutuelle des qualifications professionnelles prévoit les conditions que doit remplir le candidat.

 

Diplômes français reconnus dans le cadre de ARM Québec–France

À l’intérieur d’un délai de cinq ans précédant la demande :

  1. avoir obtenu le Diplôme d’État de technicien en analyses biomédicales (DETAB) délivré par le ministre de la Santé et des Sports de la France ;
  2. avoir obtenu le Diplôme d’État de technicien de laboratoire médical (DETLM) délivré par le ministre de la Santé et des Sports de la France ;
  3. avoir obtenu le Brevet de technicien supérieur «Analyses biologiques» délivré par le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche de la France ;
  4. avoir obtenu le Brevet de technicien supérieur «Analyses de biologie médicale» délivré par le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche de la France ;
  5. avoir obtenu le Diplôme universitaire de technologie «Biologie appliquée, option analyses biologiques et biochimiques» délivré par le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche de la France ;
  6. avoir obtenu le Diplôme universitaire de technologie «Génie biologique, option analyses biologiques et biochimiques» délivré par le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche de la France.

 

Autres conditions requises

  • Le candidat titulaire du diplôme universitaire de technologie «Biologie appliquée, option analyses biologiques et biochimiques» ou du Diplôme universitaire de technologie «Génie biologique, option analyses biologiques et biochimiques», doit avoir acquis 4 800 heures d’expérience professionnelle dans le domaine de la biologie médicale clinique.
  • Le candidat titulaire du Diplôme universitaire de technologie «Génie biologique, option analyses biologiques et biochimiques» peut compenser l’absence d’expérience professionnelle en démontrant qu’il a, au cours de la formation universitaire menant à ce diplôme, réalisé la totalité de ses stages dans le domaine de la biologie médicale clinique.
  • Avoir obtenu le «Certificat de capacité pour effectuer des prélèvements sanguins en vue d’analyses de biologie médicale» délivré par les autorités compétentes désignées par le ministre de la Santé et des Sports de la France.

 

Le candidat qui a cessé d’exercer la profession de technicien de laboratoire médical depuis plus de cinq ans ou qui a obtenu l’un des diplômes français reconnus dans le cadre de ARM Québec–France depuis plus de cinq ans mais n’a jamais cessé d’exercer la profession de technicien de laboratoire médical peut se voir imposer un cours de perfectionnement ou un stage de perfectionnement conformément au Règlement sur les stages et les cours de perfectionnement de l’Ordre professionnel des technologistes médicaux du Québec. S’il y a lieu, il sera tenu compte de la participation à des activités de formation ou de perfectionnement dans le domaine de la biologie médicale pour attester de l’exercice de la profession dans les cinq ans précédant la demande.

  • Photocopie certifiée conforme de l’Évaluation comparative des études effectuées hors du Québec délivrée par le Ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration (MIFI), pour les diplômes obtenus ailleurs qu’au Canada. Il faut prévoir un délai pour l’émission de cette évaluation.
  • Photocopie certifiée conforme du diplôme équivalent au diplôme d'études collégiales (D.E.C.) en Technologie d'analyses biomédicales (TAB) et de tout autre diplôme que vous détenez.
  • Photocopie certifiée conforme du relevé de notes équivalent au D.E.C. en TAB et de tout autre relevé de notes que vous détenez.
  • Photocopie certifiée conforme de la description des cours et des stages pratiques de formation professionnelle équivalente du D.E.C. en TAB (la description des cours doit inclure les objectifs pédagogiques des cours suivis quant à la nature, au contenu et aux compétences atteintes, de même que le nombre d’heures associées à chaque cours ou stage).
  • Un curriculum vitae détaillant les expériences de travail en laboratoire clinique (nombre d’analyses effectuées par jour, le type d’analyses effectuées de façon détaillée, le type d’appareillages utilisés, etc.).
  • Photocopies certifiées conformes des attestations de l’expérience de travail en technologie d’analyses biomédicales par l’employeur décrivant les tâches et responsabilités de chaque poste occupé.
  • Photocopies certifiées conformes des attestations de participation à des activités de formation ou de perfectionnement en lien avec les analyses de laboratoire et, si possible, la description de cette formation ou cours de perfectionnement, s’il y a lieu.
  • Une preuve que le candidat est ou a été membre d’un ordre ou d’une association professionnelle en lien avec les analyses de laboratoire ou une photocopie conforme de tout permis d’exercice dont il est titulaire.
  • Photocopie certifiée conforme de l’acte de naissance.

Important 

Seules les demandes dûment remplies et accompagnées de tous les documents exigés seront étudiées. La qualité et la clarté des pièces justificatives sont essentielles afin de permettre à l’Ordre de faire une évaluation complète et juste.

Mes documents sont rédigés dans une autre langue que le français ou l’anglais, comment procéder ? 

Dans ce cas-ci, vous devez également fournir des traductions officielles en français ou en anglais. La traduction doit être certifiée conforme à l’original par un traducteur membre de l’Ordre des traducteurs, terminologues et interprètes agréés du Québec ou, s’il n’est pas du Québec, reconnu par l’autorité compétente de sa province ou de son pays.


Le candidat doit fournir les documents suivants :

  • Photocopie certifiée conforme du diplôme donnant ouverture à l’ARM Québec-France.
  • Photocopie certifiée conforme du «Certificat de capacité pour effectuer des prélèvements sanguins en vue d’analyses de biologie médicale», s’il y a lieu.
  • Un curriculum vitae.
  • Photocopies certifiées conformes des attestations de l’expérience de travail en technologie d’analyses biomédicales.
  • Photocopies certifiées conformes des attestations de participation à des activités de formation ou de perfectionnement en lien avec les analyses de laboratoire et, si possible, la description de cette formation ou cours de perfectionnement, s’il y a lieu.
  • Photocopie certifiée conforme de l’acte de naissance.

Important 

Seules les demandes dûment remplies et accompagnées de tous les documents exigés seront étudiées. La qualité et la clarté des pièces justificatives sont essentielles afin de permettre à l’Ordre de faire une évaluation complète et juste.

Mes documents sont rédigés dans une autre langue que le français ou l’anglais, comment procéder ? 

Dans ce cas-ci, vous devez également fournir des traductions officielles en français ou en anglais. La traduction doit être certifiée conforme à l’original par un traducteur membre de l’Ordre des traducteurs, terminologues et interprètes agréés du Québec ou, s’il n’est pas du Québec, reconnu par l’autorité compétente de sa province ou de son pays.


Les frais d’étude de dossier, à payer par carte de crédit ou par chèque en devise canadienne, sont de 400 $ et non remboursables.

* Les frais d’études sont révisés annuellement et mis à jour chaque 1er avril.

Le comité d’admission se réunit quatre fois au cours d’une année (printemps, été, automne et hiver). Le processus de traitement administratif du dossier peut prendre environ trois à quatre mois à compter du moment où le dossier est complet. Ces délais n’incluent pas le temps d’évaluation au MIFI ni les étapes subséquentes pour la mise à jour de la formation, si requise, au cégep.

L’évaluation des dossiers se base sur le Règlement sur les normes d’équivalence de diplôme et de la formation aux fins de la délivrance d’un permis de l’Ordre professionnel des technologistes médicaux du Québec lequel détaille le nombre minimal d’heures de formation et de stage requis dans les domaines suivants  :

  • 295 heures formant à exécuter des activités de contrôle de qualité en milieu clinique, à caractériser des échantillons biologiques sur le plan de l’anatomie et de la physiologie, à faire des dosages de base de biomolécules en milieu clinique et à effectuer des analyses biomédicales en biologie moléculaire ;
  • 105 heures, dont un minimum de 20 heures de stage en milieu clinique en prélèvement, formant à prélever des échantillons biologiques sur une personne, à effectuer des activités professionnelles liées à la pharmacologie et à soumettre des échantillons de liquides biologiques à des traitements préalables aux analyses biomédicales ;
  • 215 heures, dont un minimum de 115 heures de stage en milieu clinique en hématologie et en hémostase, formant à effectuer des analyses biomédicales en hématologie et en hémostase ;
  • 185 heures, dont un minimum de 90 heures de stage en milieu clinique en immunohématologie, formant à effectuer des analyses en médecine transfusionnelle, à préparer des produits sanguins pour transfusion et à résoudre des problèmes transfusionnels ;
  • 341 heures, dont un minimum de 112 heures de stage en milieu clinique en biochimie, formant à effectuer des analyses biomédicales en biochimie et à faire des dosages spécialisés de biomolécules en milieu clinique ;
  • 330 heures, dont un minimum de 160 heures de stage en milieu clinique en microbiologie, formant à effectuer des analyses biomédicales en microbiologie et à identifier des microorganismes ;
  • 190 heures, dont un minimum de 40 heures de stage en milieu clinique en histopathologie, formant à produire des coupes histologiques en vue d’examens en pathologie ;
  • 45 heures formant à exécuter une validation biologique des résultats d’analyses biomédicales ;
  • 30 heures portant sur les lois et les règlements, le système de santé québécois, l’éthique et la déontologie, le contexte local permettant de comprendre et d’analyser la pratique en analyse biomédicale au Québec, de gérer, de manière autonome, l’ensemble des tâches dans le cadre de la pratique et d’établir des relations professionnelles.

 

Certaines compétences sont d’emblée obligatoires, comme celles reliées au contrôle et à la qualité en fonction des normes québécoises, celles liées à l’approche clientèle, celles liées à la connaissance du contexte local, celles liées à la validation biologique des résultats d’analyses biomédicales, celles reliées à la biologie moléculaire, celles liées à la médecine transfusionnelle et celles liées à l’anatomopathologie. De plus, tous les stages sont obligatoires. Ceux-ci sont trouvés par le cégep où vous réaliserez la prescription de formation.

 

Si le diplôme a été obtenu plus de cinq ans avant la date de demande, et que les connaissances et habiletés qu’il atteste, ne correspondent plus, compte tenu du développement de la profession, vous bénéficiez d’une équivalence de la formation si vous avez atteint, depuis l’obtention de son diplôme, le niveau de connaissances et d’habiletés requis.

L’évaluation des dossiers se base sur le Règlement sur la délivrance d’un permis de technologiste médical de l’Ordre professionnel des technologistes médicaux du Québec pour donner effet à l’arrangement conclu par l’Ordre en vertu de l’entente entre le Québec et la France en matière de reconnaissance mutuelle des qualifications professionnelles et par l’Arrangement de reconnaissance mutuelle.

Le candidat se verra imposer une prescription de formation comportant des cours de perfectionnement et des stages comme suit :

  • Prélèvement des échantillons autre que sanguin sur une personne – 15 h
  • Introduction à la profession – 10 h
  • Pharmacologie – 45 h
  • Médecine transfusionnelle – 90 h
    • Effectuer des analyses en médecine transfusionnelle
    • Préparer des produits sanguins pour transfusion
    • Résoudre des problèmes transfusionnels
  • Produire des coupes histologiques en vue d’examen (histopathologie) – 45 h
  • Stage en biochimie – 105 h
  • Stage en Hématologie et hémostase – 105 h
  • Stage en microbiologie – 105 h
  • Stage en histopathologie – 105 h

À défaut de détenir un «Certificat de capacité pour effectuer des prélèvements sanguins en vue d’analyses de biologie médicale», le candidat devra suivre une formation d’appoint en matière d’obtention et de traitement d’échantillons biologiques, d’une durée minimum de 30 heures de cours théorique (minimum 10 h) et de stage (minimum 20 h).

Le Comité d’admission informe le candidat de sa décision, par courrier recommandé, dans les 30 jours suivant la date où elle a été rendue.

  1. Reconnaître l’équivalence de diplôme ou de la formation. Les candidats se verront délivrer un permis d’exercice à la prochaine réunion du Comité exécutif de l’Ordre suivant la date à laquelle le Comité d’admission a rendu sa décision. Par la suite, l’Ordre leur transmettra les informations relatives à l’inscription au Tableau de l’Ordre. Dans ces cas, aucune exigence additionnelle, hormis la preuve de connaissance de la langue française, n’est exigée au candidat. Il peut donc commencer à exercer la profession dès la délivrance du permis et à la suite de son inscription au Tableau de l’Ordre. Considérant les compétences obligatoires à faire, mentionnées précédemment sous le point « 7. Comment est évalué mon dossier ? », l’Ordre ne reconnaît jamais d’équivalence totale.
  2. Reconnaître en partie l’équivalence de la formation. L’Ordre vous émettra une prescription de formation qui comprendra des compléments de formation et de stages à effectuer pour vous permettre d’obtenir l’équivalence de la formation. Chacun des compléments recommandés aux candidats est individuel et peut varier considérablement. Ainsi, selon l’écart jugé, plusieurs cours et stages peuvent être nécessaires avant d’obtenir le permis de pratique qui s’étaleront sur différents trimestres collégiaux.
  3. Refuser de reconnaître l’équivalence de diplôme ou de la formation. L’Ordre vous informera des programmes d’études dont la réussite vous donnerait droit à la délivrance du permis d’exercice ou à l’ouverture au permis d’exercice. Si votre demande est refusée, c’est qu’un écart est jugé trop grand entre votre diplôme ou formation et celle de la profession de technologiste médical. Il est ainsi préférable de compléter un des programmes au Québec.

Le Comité d’admission transmet sa décision par écrit dans les 15 jours suivant la date à laquelle elle a été rendue.

Le candidat peut demander la révision de la décision, en faisant la demande par écrit au secrétaire de l’Ordre, conformément à l’article 10 du Règlement sur les normes d’équivalence de diplôme et de la formation aux fins de la délivrance d’un permis de l’Ordre professionnel des technologistes médicaux du Québec, dans les 30 jours suivant la date de la réception de cette décision, dans laquelle il expose, sommairement, les motifs au soutien de sa demande.

C’est le Comité exécutif de l’Ordre, composé des membres du Conseil d’administration, qui effectue la révision lors d’une réunion régulière qui suit la date de réception. Avant de prendre une décision, le secrétaire de l’Ordre informera le candidat de la date et l’heure à laquelle la réunion aura lieu et l’informe de son droit d’y présenter ses observations. À la réception de l’avis, le candidat, qui désire être présent pour faire ses observations, doit en informer le secrétaire de l’Ordre au moins cinq jours avant la date prévue pour la réunion. Il peut aussi lui faire parvenir ses observations écrites en tout temps, avant la date prévue pour cette réunion.

Le Comité exécutif rend une décision dans les 60 jours suivant la réception de la demande de révision.  La décision écrite du Comité exécutif est définitive. Elle est transmise au candidat, par courrier recommandé, dans les 30 jours de la date à laquelle elle a été rendue.

Si vous êtes insatisfait du traitement de votre demande de reconnaissance ou de votre demande de révision, communiquez avec l’agente à l’admission à l’adresse tableau@optmq.org.

Advenant que des explications supplémentaires vous étaient nécessaires ou pour vous aider à résoudre un problème, vous pouvez déposer une plainte auprès d'une entité indépendante, soit le Commissaire aux admissions de l’Office des professions du Québec.

Le candidat peut demander la révision de la décision, en faisant la demande par écrit au secrétaire de l’Ordre, conformément à l’article 5 du Règlement sur la délivrance d’un permis de technologiste médical de l’Ordre professionnel des technologistes médicaux du Québec, pour donner effet à l’arrangement conclu par l’Ordre en vertu de l’entente entre le Québec et la France en matière de reconnaissance mutuelle des qualifications professionnelles, et par l’Arrangement de reconnaissance mutuelle, dans les 30 jours suivant la date de la réception de cette décision, dans laquelle il expose, sommairement, les motifs au soutien de sa demande.

C’est le Comité exécutif de l’Ordre, composé des membres du Conseil d’administration, qui effectue la révision lors d’une réunion régulière qui suit la date de réception. Avant de prendre une décision, le secrétaire de l’Ordre informera le candidat de la date et l’heure à laquelle la réunion aura lieu et l’informe de son droit d’y présenter ses observations. À la réception de l’avis, le candidat qui désire être présent pour faire ses observations doit en informer le secrétaire de l’Ordre au moins deux jours avant la date prévue pour la réunion. Il peut aussi lui faire parvenir ses observations écrites en tout temps avant la date prévue pour cette réunion.

Le Comité exécutif rend une décision dans les 60 jours suivant la réception de la demande de révision.  La décision écrite du Comité exécutif est définitive. Elle est transmise au candidat, par courrier recommandé, dans les 30 jours de la date où elle a été rendue.

Si vous êtes insatisfait du traitement de votre demande de reconnaissance ou de votre demande de révision, communiquez avec l’agente à l’admission à l’adresse tableau@optmq.org.

Advenant que des explications supplémentaires vous étaient nécessaires ou pour vous aider à résoudre un problème, vous pouvez déposer une plainte auprès d'une entité indépendante, soit le Commissaire aux admissions de l’Office des professions du Québec.

La réalisation de la prescription de formation se fait dans le cursus régulier du programme en Technologies d’analyses biomédicales (TAB) qui est donné dans l’un des 11 cégeps suivants :

Service régional d’admission pour les cégeps offrant le programme TAB

Pour faire une demande d’admission à l’un des cégeps de la région de Montréal, celle-ci doit être faite via le SRAM (Service régional d’admission du Montréal métropolitain) (Collège de Dawson, Collège de Rosemont, Cégep de Saint-Hyacinthe, Cégep Saint-Jean-sur-Richelieu, Cégep de Sherbrooke, Cégep de Shawinigan, Cégep de l’Ouatouais et Cégep de Saint-Jérôme).

Pour faire une demande d’admission au Cégep de Sainte-Foy et au Cégep de Rimouski, celle-ci doit être faite via le SRACQ (Service régional d’admission au collégial de Québec).

Pour faire une demande d’admission au Cégep de Chicoutimi, celle-ci doit être faite via le SRASL (Service régional de l'admission des cégeps du Saguenay-Lac-Saint-Jean).

Période d’admission au programme TAB

Les demandes d’admission pour le programme TAB se font uniquement pour les sessions d’automne. De façon générale, si votre résidence est au Québec, la période d’admission au programme TAB débute en janvier. Pour les candidats résidant à l’international, vous devez consulter les différents sites de service d’admission pour connaître la date du début de l’admission pour la session d’automne.

La réalisation de votre prescription peut prendre plusieurs mois, voir deux à trois ans.

Lorsque le candidat satisfait aux conditions d’exercice de la profession (réussite de la prescription de formation), l’Ordre émet un permis régulier aux candidats qui satisfont aux exigences de la Charte de la langue française, portant sur une connaissance suffisante du français.  

Le candidat qui, par ailleurs, satisfait aux conditions d’exercice de la profession en réalisant et réussissant la prescription de formation, mais ne satisfait pas aux exigences de la Charte de la langue française, peut obtenir un permis temporaire. Ce permis est valide pour un an et peut être renouvelé jusqu’à trois fois, sur autorisation de l’Office québécois de la langue française.

Lorsque le candidat ne répond pas aux exigences de l’Office québécois de la langue française (OQLF), mais qu’il satisfait aux conditions d’exercice de la profession, en réussissant la prescription de formation, l’Ordre lui émettra un permis d’exercice temporaire. Le permis d’exercice temporaire est valide pour un an et peut être renouvelé jusqu’à trois fois, sur autorisation de l’OQLF.

Avoir une connaissance appropriée du français

Tous les membres d’un ordre professionnel doivent avoir une connaissance appropriée du français qui respecte les exigences énoncées à la Charte de la langue française. Ces exigences sont :

  1. avoir suivi, à temps plein, au moins trois années d’enseignement de niveau secondaire ou post-secondaire dispensé en français ;
  2. avoir réussi les examens de français langue maternelle de la quatrième ou de la cinquième année du cours secondaire ;
  3. à compter de l’année scolaire 1985-1986, avoir obtenu au Québec un certificat d’études secondaires.

Si un candidat ne répond pas à ces exigences, il doit obtenir une attestation en réussissant les examens de français.

Établissements offrant les cours de français, langue seconde

Vous trouverez une liste des établissements offrant les cours de français langue seconde sur le site de l’OQLF en cliquant ici.

Le ministère de l’Immigration, Diversité et Inclusion (MIDI) offre également, trois fois par année (automne, hiver, printemps), un cours de français de niveau intermédiaire, adapté aux besoins des personnes formées à l’étranger, souhaitant exercer une profession dans le domaine de la santé.

Inscription à l’examen de français

Pour s’inscrire à l’examen, un candidat doit remplir un formulaire d’inscription à l’examen de français de l’Office québécois de la langue française. L’Ordre fournit ce formulaire uniquement aux candidats dont l’équivalence a été reconnue.

Le candidat doit retourner à l’Ordre le formulaire dûment complété. L’Ordre est chargé d’approuver le formulaire et de le transmettre à l’Office québécois de la langue française.

L’Office québécois de la langue française convoque les candidats à une séance d’examen qui se tiendra de un à deux mois après réception du formulaire d’inscription.

Il est préférable qu’un candidat débute ces démarches de francisation le plus rapidement possible, afin de ne pas être pénalisé dans ses démarches d’obtention du droit d’exercice de la profession de technologiste médical.

Pour plus de précision, quant à l’exigence de la langue française, veuillez consulter le site Web de l’Office québécois de la langue française, section ordres professionnels. 

Lorsque le Comité exécutif vous émet un permis pour exercer comme technologiste médical, vous devez procéder à votre inscription au Tableau de l’Ordre en remplissant un formulaire d’inscription et en payant la cotisation professionnelle. Par la suite, annuellement, l’inscription au Tableau de l’Ordre doit être renouvelé et la cotisation professionnelle acquittée. La période de renouvellement est du 1er février au 31 mars de l'année courante.

Organismes qui proposent des prêts pour les professionnels immigrants :

Avant d'entreprendre votre demande d’admission, assurez-vous d’avoir tous les documents requis.

Des questions?

Communiquez avec l'agente à l'admission :

  • par téléphone au 514-527-9811 ou sans frais au 1-800-567-7763 poste 3040 ;
  • par courriel, à tableau@optmq.org